C’est quoi le vapotage ?

Il y a une plus d’une quinzaine d’année, plus précisément en 2005, les premières cigarettes électroniques ont fait leur apparition sur le marché français. Progressivement, l’utilisation de la vapoteuse s’est répandue, suscitant au passage l’engouement de toute une communauté de fumeurs. Si le concept du ‟vapotage” vous est étranger mais que vous vous interrogez sur le sujet, découvrez à travers ce document, de quoi il s’agit.

Le vapotage : qu’est-ce que c’est ?

Le vapotage, de manière simple, est le fait de fumer la cigarette électronique. En effet, c’est une action qui consiste à humer puis à expirer un produit généré par un atomiseur. Lors du vapotage, il n’y a pas de combustion comme cela se produit lorsque l’on fume une cigarette classique. La cigarette électronique chauffe en réalité un liquide qui se transforme en aérosol que le consommateur aspire.

Le vapotage se fait à l’aide d’un dispositif connu sous plusieurs appellations dont : e-cigarettes, mods, narguilés électroniques, etc. Il faut noter que la forme des cigares électroniques diffère, mais leur fonctionnement est le même. Si vous le souhaitez, vous pouvez voir ici  plus d’informations sur le vapotage et tout ce qui a trait au monde de la vape.

Les constituants des dispositifs de vapotage

Les dispositions de vapotage sont souvent constituées d’un réservoir, d’une pile, d’un embout buccal et d’un élément chauffant. En réalité, ces appareils se servent de l’énergie électrique fournie par la pile pour chauffer le liquide, grâce à la résistance. C’est ce liquide, appelé e-liquide que le consommateur doit inhaler. Une fois aspiré, par le biais de l’embout buccal, le produit se transforme en vapeur. C’est ce dernier élément qui apporte au vapoteur (fumeur) la sensation que procure la cigarette classique.

L’e-liquide : un élément indispensable pour le vapotage

Sans e-liquide, il ne peut y avoir de vapotage. Il s’agit en effet d’un élément essentiel du processus. Il existe aujourd’hui une grande déclinaison de ce produit sur le marché. Ces derniers sont le plus souvent aromatisés et vendus avec ou sans nicotine (composant à l’origine de l’addiction dans la cigarette classique).

Il est toutefois possible de fabriquer soi-même son e-liquide. Pour ce faire, deux composants sont essentiels : le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG).

Les conséquences du vapotage sur l’organisme

Même si elle n’est pas aussi dangereuse pour la santé que le tabac, fumer la cigarette électronique renferme tout de même sa part de danger. D’après l’OMS, le fait de vapoter exposerait à un risque accru de troubles pulmonaires et de maladies cardiaques. Cette idée n’est toutefois pas bien reçue dans le rang des consommateurs car les sources se contredisent sur le caractère dangereux du vapotage.

De l’avis de nombreux observateurs, c’est le mauvais usage du dispositif qui serait à l’origine des effets négatifs comme les nausées, diarrhées ou essoufflement constatés chez certains consommateurs.